Back to Top
 

Qu'apporte à une esthéticienne notre formation en image, couleurs et styles de mode ?

image-7501

Voici le portrait de Noémie Ferrari, au nom de famille franchement prometteur ! En effet, elle réunit l'amabilité et l'efficacite, ce qui la rend très particulière. Voici comment elle se présente :

J'ai 33 ans, j'ai fait un apprentissage d'assistante en pharmacie, puis l'école de laborantine médicale. J'ai ensuite travaillé pendant 7 ans en tant que technicienne en analyses biomédicale (le nom de laborantine a changé entre temps). J'ai ensuite pris une année sabbatique pour voyager et faire quelques cours d'anglais en Australie et Nouvelle Zélande. Puis j'ai repris le travail en faisant en parallèle une formation d'esthéticienne en thalassothérapie. J'ai ensuite arrêté de travailler pour m'occuper de mon premier puis deuxième enfant.

Qu’est-ce qui vous a décidé de suivre cette formation et pourquoi les 23 jours et non pas les 7 ou 11 jours ?

Je me suis décidée à suivre cette formation car c'est un domaine qui m'intéresse beaucoup, pour moi-même en premier lieu et pour pouvoir aider et amener quelque chose de nouveau dans la vie des personnes. J'ai choisi cette formule car elle est plus complète que les autres et je veux avoir toutes les informations pour pouvoir conseiller au mieux mes futurs clients.

Lorsque vous avez fait la sélection, quelles autres écoles avez-vous consulté, avez qui avez-vous parlé ?

Je me suis d'abord adressée à l'école VioMalherbe à Lausanne qui est une école esthétique qui proposait la formation de conseillère en image. Puis j'ai entendu parlé du brevet fédéral qui se faisait dans votre école qui me paraissait bien plus complet et plus sérieux que la précédente.

Quelle est votre vision, que voulez-vous en faire ?

Comme il n'est pas facile de se lancer, je ne sais pas encore par quel chemin commencer... Je commencerai gentiment, les samedis et quelques après-midis par semaine lorsque j'ai quelqu'un qui peut garder mes enfants. Dans un premier temps, je travaillerais à domicile, chez les clients car je n'ai pas de local et je ne peux pas encore me permettre de payer un loyer. Et plus tard, j'ouvrirais mon cabinet à Bussigny ou Lausanne et augmenterais bien entendu mon temps de travail.

NoemieQu’est-ce qui vous plait tout particulièrement en suivant les cours et qu’est-ce qui vous déplait un peu ?

Ce qui me plait particulièrement, c'est premièrement l'ambiance. Comme vous l'avez mentionné nous nous entraidons et cela m'a beaucoup étonné au départ. Je pensais aussi que nous serions dans un esprit de concurrence... Ensuite ce qui me plait ce sont les compétences de nos enseignantes. On voit que vous avez de l'expérience et du recul pour nous enseigner les bonnes méthodes pour faire un bon conseil. Je me réjouis de chaque nouveau cours pour voir et apprendre de nouvelles choses.

Le côté négatif pour moi est le manque d'exercices pratiques. Autant pour l'analyse de couleurs et de style nous n'avons vu que très peu de modèle et nous devons nous entrainer chez nous seule. Alors pour une personne comme moi qui manque d'assurance et de confiance en soi, l'exercice est difficile.

Qu’est-ce qui est le plus inattendu, le plus surprenant pour vous, en suivant cette formation ?

J'ai été surprise de voir dans le style dame que la personnalité d'une personne avait un rapport avec le style donc la morphologie.

Est-ce que vous la recommanderiez à d’autres personnes et avez-vous un conseil à leur donner ?

Oui je la recommanderais pour son professionnalisme.

Comme mentionné ci-dessus, je me sentirais plus à l'aise si il y avait plus de modèles pour s'exercer en cours avec un professeur qui nous corrige. Mais je sais que le temps est compté et que nous avons beaucoup de choses à voir. Je me réjouis du cours que nous ferons dans une boutique, je trouve très important de pouvoir conseiller au mieux une personne en mettant nos conseils en pratique.

Nous souhaitons à Noémie un plein succès dans son parcours de conseillère en image, persuadée que nous sommes qu'elle sera excellente.

La nouvelle volée de conseillères en image s'envol...
Quel est le rêve d'une employée de commerce ?

Articles en relation

 

Commentaires

Pas encore de commentaire
Guest
dimanche 19 novembre 2017