Back to Top
 

Mme Braendli, directrice ASEPIB

a.    Secrétaire indépendante, j’ai été engagée à l’ASEPIB pour organiser le secrétariat administratif permanent lorsque notre fondateur, M. Francis C. Lachat a pris sa retraite. En compagnie de sa fille, Patricia Lachat élue présidente à sa suite, nous avons développé les services aux membres de façon graduelle. J’ai également obtenu mon diplôme d’esthéticienne ASEPIB en août 1994 car il était indispensable que je sois esthéticienne pour bien comprendre les besoins de cette profession. J’ai découvert par ma formation un monde extraordinaire tissé par les liens sociaux entre les professionnelles et leurs clients et j’ai pris goût aux recherches continuelles dans le domaine du bien-être, de la beauté et de la physiologie de la peau.
 
b.   La formation continue spécialisée est venue ensuite augmenter les services aux professionnelles. J’ai suivi deux ans de formation pédagogique pour les adultes et j’ai obtenu mon brevet fédéral de formatrice d’adultes en 2007. Notre association a en même temps obtenu sa certification eduQua pour l’ensemble de l’institution et j’ai tout naturellement accédé au poste de responsable pédagogique et qualité pour l’ensemble des formations continues. Je pilote les formations de l’ASEPIB initiales et spécialisées et accompagne les formatrices dans leur travail auprès des apprenantes. Je suis aidée dans ma tâche par les différentes commissions de notre association : comité central, commission de formation et commission de spécialisation.

c.    Je suis également vice-présidente de la commission qualité des brevets fédéraux de la beauté depuis 2013. Cette commission qui regroupe les associations professionnelles de l’esthétique, du stylisme ongulaire, du maquillage et de la dermopigmentation a mis sur pied en 2011 les nouveaux brevets fédéraux de la beauté. L’ASEPIB est l’organe responsable pour la Suisse romande.

De quelle manière l’école ASEPIB se distingue-t-elle des autres institutions proposant des formations en esthétique, onglerie etc. en Suisse romande?

Nous ne sommes pas une école mais une association professionnelle d’esthétique qui propose des formations pour les métiers de la beauté, ce qui nous distingue des écoles privées traditionnelles. Toutes les élèves bénéficient du suivi associatif avant, pendant et après leur formation initiale. Nous les encadrons à l’école mais aussi sur le terrain professionnel afin de garantir leur succès et leur proposer une meilleure reconnaissance professionnelle en cas de besoin dans leur domaine. L’ASEPIB monte des projets concrets de reconnaissances en collaboration avec les autres associations professionnelles de la branche.

Quelle est l’évolution à attendre en Suisse romande dans le domaine des professions de la beauté telle que les vôtres ou la nôtre?
Elles sont en perpétuel développement. Les différents métiers évoluent très vite et le travail de nos associations respectives est justement de garder un niveau optimal de qualité.

Quels conseils donneriez vous aux consultants en image, couleurs et styles de mode?
Continuez à vous former, c’est indispensable pour rester au courant des nouveautés et des mouvements de la mode. Pour chaque professionnelle de la beauté: respecterles 3 P : Patience, passion et perfectionnemen.

www.asepib.ch

 

Li Baumgartner, Présidente de la commission FSFM d...
Obtenir le brevet fédéral

Articles en relation

 

Commentaires

Pas encore de commentaire
Guest
vendredi 24 novembre 2017