Back to Top
 

Comment arriver à une année 2016 riche et pleine d'inspirations

A1AA9A2464_Stocksnap1

Sans doute, vous connaissez les bonnes résolutions que nous avons tendance à prendre en début d'année. Si vous en avez prises cette année, je doute qu'elles se soient déjà envolées. Ce vélo d'appartement dont on se souvient sans même bouger la tête, ou la méchante boîte à biscuits que nous ouvrons comme un pilote automatique. Tout cela nous pèse de trois manières : nous ne tenons pas la promesse faite à nous-mêmes, nous continuons à faire une petite ou grande bêtise et, de surplus, cela nous rend mal à l'aise. Pas drôle, tout cela.

Voici donc une autre proposition, bien plus joyeuse. En ce début d'année, j'aimerais vous offrir un alphabète inspirant. S'il vous convient et vous souhaiteriez vous baigner dans davantage d'inspirations, il n'y a qu'une chose à faire : soyez des nôtres soit lundi 7 mars 2016 à Berne, soit samedi 27 février à Fribourg et inspirez-vous ! Nous vous ferons part des top ten de la FSFM en 2015. Et bien d'autres bonnes nouvelles que nous vous révélerons sur place. Venez vous inspirer !

A: Audrey Hepburn. Je souhaite pour les gens et pour la FSFM en particulier (le fait d'être membre devrait apporter quelque chose de bien - non?! ce regard de biche et le sourire compréhensif d'Audrey Hepburn. Ce rayonnement rassurant, ce calme et cette paix, même si nous nous retrouvons enfoncées dans une tempête - de neige par exemple.
B: Bollywood. Je suis bien consciente que cet aveu va surprendre certaines, ou certains. Tant-pis, j'avoue à haute voix que j'adore les films Bollywood. En particulier les anciens, hyper-romantiques avec une fin heureuse, des saris lumineux et beaucoup de danse et de musique. J'adore les actrices et je les trouve dignes tout en étant séduisante ou même érotiques, mais jamais elles sont vulgaires. Chapeau !
C: Christa de Carouge, ma muse. Je la connais depuis 1989, lorsque j'ai vu dans un magazine de mode un pantalon portant sa griffe, qui coûtait 790 francs. Sans hésiter, je prends le téléphone. Je veux savoir comment cela se fait qu'elle demande de tels prix. Elle aussi, sans hésiter, m'invitait à Zurich, dans sa boutique. A l'époque, j'habitais Berne. Pendant toute une journée, elle m'a expliqué sa philosophie et pourquoi elle est comme elle est. Depuis ce jour, je me suis habillée en Christa de Carouge et ceci pendant très longtemps. Cela a changé ma manière de marcher, de penser et de me sentir. Et c'était le moment crucial qui a fait démarrer mon business. Cette histoire montre bien que rien que de changer son style et en l'occurence de prix d'investissement, cela peut changer plus de choses que l'on supposerait. Depuis cette époque et jusqu'à aujourd'hui, elle est souvent présente dans mes rêves. Et bien sûr, elle n'a pas eu d'estime pour le conseil en image, couleurs et style. 
D: Dimitri. Malgré un talent exceptionnel, on a besoin de travailler beaucoup pour réussir. La statistique prétend que le talent fait le 12 % et le travail accru les 88 % restants. On peut devenir bon, en travaillant beaucoup, mais pour devenir exceptionnel il faut plus, il faut du talent. Dimitri est hors du commun. Ce qu'il est capable de faire à l'âge de 80 ans, c'est dû à un entraînement journalier, souvent difficile à supporter, car il va jusqu'à la limite de ses capacités physiques. Dimitri, je t'admire, tu sais faire des choses, aujourd'hui encore, que même à l'âge de 20 ans j'étais incapable de faire.
E: Albert Einstein. Il y en a qui méprisent le conseil en image. Ils prétendent que l'aspect visuel n'a pas d'importance, et que seuls les connaissances et l'intelligence comptent pour avoir du succès. La preuve, ce serait le célèbre Albert Einstein qui n'aurait pas prêté attention à son physique. Cest une erreur, tout simplement. Premièrement, Einstein était en général bien habillé et bien coiffé. Et même si cela n'avait pas été le cas, il aurait réussi, car son score IQ atteint les 160 - 180 ! Deuxièmement, sa vie n'était vraiment pas une sinécure. Par exemple, cela a pris du temps jusqu'à ce qu'il ait trouvé un engagement. Googlez-le et lisez. Il serait donc opportun qu'un conseil en couleurs et styles de mode lui aurait fait du bien, il aurait été reconnu plus vite peut-être et souffert de moins de moqueries.
F: Fifi. C'était ma perruche que j'adorais quand j'étais gamine. Oh comme je l'aimais. Fifi était d'un beau bleu et avait des tâches noires autour du bec. Ses plumes m'étaient tellement précieuses que je les gardais toutes. Je les collais dans un cahier, triées selon les couleurs et leur taille. Il y en avait des minuscules, des toutes douces, du duvet, des plumes unicolores et multicolores et bien sûr les plus rigides de la queue. Et mon Fifi savait parler ! Il disait par exemple : salut mon chou. Il volait comme une fusée à travers la maison, et savait atterrir subitement en se laissant tomber comme un aigle. Eh oui, c'était mon aigle, non c'était bien plus. Lorsqu'il est mort, j'étais en vacances. J'ai reçu une lettre épaisse de ma mère, dans laquelle elle m'avertissait sa mort, prudemment et m'expliquait tout en détail. Cinq pages recto-verso.  
G: Oie grise, dont le nom officiel estt oie ombrée. Lorsque j'avais 13 ans, mon père s'est acheté une encyclopédie de 13 volumes du Dr Grzimek traitant la vie des animaux. J'ai tout de suite piqué celui des oiseaux. Et j'ai lu avec stupéfaction le comportement des oies ombrées. En effet, elles ont un comportement spécial, car la première chose qu'elles rencontrent après la sortie de l'oeuf sera annexée en tant que maman. Si c'est un être humain, ils le suivront fidèlement et non pas leur "maman" oie. J'ai de la peine à imaginer une telle fidélité. Je me pose la question quelle décision j'aurais prise si j'avais fait partie des 21 chrétiens coptes qui ont été tués parce qu'ils voulaient rester fidèle à leur religion. 
H: Nina Hagen. Elle est née en Allemagne de l'Est et a passé plus tard à Londres et de là en Allemagne de l'Ouest. Elle a vécu mille et une aventure folle, adore prendre des risques dans tous les sens. Ses qualités artistiques sont indéniables puisque sa voix englobe quatre octaves. Mais en tant que personne elle est spéciale, extrême et contradictoire. Parfois, elle est aussi insupportable que des ongles qui grattent sur un tableau. Je crois que la punk star vit selon la devise qu'il faut dépasser les frontières pour savoir où elle se trouvent. Cette attitude n'est pas gratuite. Mais une chose est certaine et je l'admire pour cela, Nina Hagen - lorsqu'elle se trouvera sur le lit de mort n'aura pas à regretter : "Ah si seulement j'avais fait ceci ou cela, si seulement j'avais été plus courageuse dans ma vie !"
I: Issey Miyake. C'est un génie, pour moi c'est un vrai génie. J'ai visité il y a quelques année une exposition inoubliable. C'était à Paris. L'oeuvre montré de Miyake était majestueux, singulier, courageux. Je n'arrive pas à formuler des mots pour exprimer ce que j'ai ressenti à cette exposition. C'était irréel. Il faut vivre un tel moment, c'est un cadeau exceptionnel et inoubliable. Miyake est extraordinaire. Grandiose. Un géant, un volcan. Je me demande s'il a toujours été aussi créatif ou si sa créativité a augmenté en osant l'exprimer de mieux en mieux. Je pense plutôt ceci. 
rebel without a cause james dean 1955J: James Dean. Il fallait qu'il fasse partie des inspirations car il en est une, une énorme même. 
Cet homme pas immense en centimètres est un géant en ce qui concerne son taux de charme. Pour moi, c'est le plus grand charmeur de tous les temps. Il n'y a rien à ajouter. 

Un secret : Concentrez-vous pendant une minute et tous les jours sur son visage sans faire un clin d'oeil et - je vous garantis - vous aurez la meilleure année de tous les temps !
K: Qui d'autre que Karl Lagerfeld - un créateur formidable. C'est mon étoile préférée au firmament des grand créateurs de mode. Il est inbattable, un très grand. Oui, bien sûr, il est un brin excentrique et pas vraiment Monsieur tout le monde. Mais s'il était un béotien refoulé, qu'est-ce qu'il aurait fait bouger ? Assolutamente nulla, nichts, nothing, nista, totaal niets, nada, ei mitään, ничего, 没什么, rien, rien de rien. 
L: Lassie. Quand j'étais enfant, Lassie était mon héros. Oh, qu'est-ce que j'aurais fait pour avoir un beau Colley au long poil. J'enviais ma copine d'enfance car ils en avaient un. S'il mourrait, allez hopp, arrive déjà le suivant. Et ainsi de suite. Mais nous, nous en n'avions pas. Jamais. Heureusement que j'avais mon Lassie d'écran téléviseur. 
M: Marilyn Monroe. Chère Madame Monroe, j'aurais bien voulu faire votre connaissance lorsque vous étiez encore en vie. J'aurais voulu travailler pour vous, jour et nuit même. Lorsqu'on est nommée à la place N° 6 des meilleures actrices ever d'Amérique on a bien plus à offrir que seule la beauté. Je me pose la question si le vis-à-vis est vraiment capable de s'intéresser aux valeurs intérieures tant réputées lorsqu'il est en face d'une beauté si écrasante ? Je ne cite qu'Yves Montant, un homme parmi tant d'autres, qui en oubliait tout, même son épouse. Ma maman pragmatique nous disait, à ma soeur et moi : "Oh soyez contentes de ne pas être trop belles, car votre vie serait bien plus pénible." Cela m'énervait bien sûr. Mais, Madame Monroe, vous hochez la tête n'est-ce pas ?!
N: Nivea. Vous connaissez ces boîtes rondes, le fond bleu et l'écriture dynamique en blanc : Nivea. Je m'étonne comment une pommade aussi commune puisse être connue dans le monde entier et ceci depuis des décennies. C'est fantastique. Il y a bien des gens qui lui restent fidèle pendant toute leur vie et s'ils faisaient un voyage dans le désert, ils trouveraient une toute petite place dans le sac à dos pour l'emporter. C'est le même effet pour le conseil en image. Il n'y a pas un immense battage autour, il ne fait pas souvent la page couverture des Vogue et consorts, mais si on fait un tel conseil, on y repense avec le coeur  qui sautille. Ces connaissances acquises feront partie du style de vie telle qu'une boîte de Niveau : avec, on vit nettement mieux que sans.
O: Jackie Onassis. La sublime Jacqueline Kennedy - plus tard Jackie Onassis. Ce jour gravé dans ma mémoire. J'avais neuf ans. Mes parents refusaient d'acheter des magazines. Mais ce jour une horreur s'est passée. C'était une journée comme les autres, en novembre. Nous étions en train de manger le repas de midi, écoutaient la radio et faisaient des plaisanteries. Mais aussitôt après cette nouvelle horrible l'édition spéciale du magazine Stern reposait sur la table au salon avec 40 pages remplies de rapports, de suppositions et beaucoup de photos. Sur une, il y avait même les tâches de sang sur la robe de Jackie. Nous étions donc en train de manger, lorsque subitement le programme de la radio fut interrompue. Au même instant, nous savions que quelque chose de grave avait eu lieu. En effet, nous n'avions plus envie de manger après cette nouvelle : le président Kennedy venait d'être assassiné. Lorsque mes parents étaient morts, des décennies plus tard, nous retrouvions ce magazine totalement usé. 
P: Pipilotti Rist. Il existe des artistes qui n'obtiennent pas la reconnaissance dans leur propre pays, mais ailleurs on la leur accorde depuis longtemps. Pipilotti Rist en est une. En Suisse, son art n'a pas été compris. Mais c'est une artiste en installation vidéo mondialement connue et elle fait partie de la crème des crèmes. Je lui souhaite le même succès en Suisse. Pourtant, il se peut que notre pays soit trop petit et mentalement trop fermé pour supporter une telle artiste. Elle par contre, malgré son grand succès, est restée modeste, une vraie Suissesse.
Q: Mary Quant. Cette créatrice de mode unique dans son genre était très connue dans les années 60. La britannique a inventé la minijupe et les collants aux dessins psychédélique. C'était aussi la première à produire des bottes en PVC et non pas en cuir. Son mannequin préféré était Twiggy, aux grands yeux et la première à devenir très mince. Cette époque était révolutionnaire. Elle a procuré aux parents des discussions interminables, car les garçons ne voulaient plus se couper les cheveux et les filles devenaient hystériques sans leurs minis ultra-courts. C'est impressionnant ce qu'une seule personne peut faire déclencher.
R: Romy Schneider. Sa vie sentimentale était trop pour moi. Elle était comme un bateau qui, voyant une tempête arriver, fonçait à plein tubes dedans. Ses films devenaient de plus en plus émouvant, plus son déchirement augmentait. Romy Schneider était incomparable, une vraie artiste, un mythe. Rappelons-nous ses débuts en tant que Sissi et le changement radical pour jouer avec Alain Delon l'émouvant "The swimming pool", donnant un avant-goût de ce qui allait suivre. Bien des films plus tard son dernier, "La passante de Sans-Souci", un chez d'oeuvre avec une Romy Schneider inoubliable.
S: Serge Gainsbourg. Il était provocateur, rebelle, et surtout un être humain très sensible et très doué. Je suppose qu'il a beaucoup souffert, et que son plus grand problème c'était lui-même. Le mariage avec Jane Birkin était une étape décisive, deux artistes excessifs aux grands coeurs et capables de transporter grandes émotions. Leur chanson ambigue "Je t'aime - moi non plus" - impossible à oublier. Je médite ce titre et le remédite et n'y comprends toujours rien.
T: Le porc truffier. Je trouve intéressant qu'un animal au nez sensible puisse trouver de manière "professionnelle" une telle délicatesse. C'est pas mal. C'est comme les chercheurs d'or. Ils ont la passion et vont loin pour elle. Le porc truffier aussi, il cherche la truffe et il la truffe, euh non, il la trouve. Je nous souhaite de trouver nos truffes au courant de cette année, et plus vite ce sera mieux cela vaut, non?!  
U: Udo Jürgens. Je ne sais pas si ce chanteur de variété est connu en Suisse romande. Sinon sachez qu'il était bien connu et qu'il vient de décéder. Je ne me suis jamais attardé sur lui jusqu'au jour où j'ai vu une documentation sur sa vie, c'était peu de temps avant sa mort. J'étais tellement surprise en bien que je lui ai écrit une lettre. Malheureusement, lorsque j'avais enfin trouvé son adresse, il venait de mourir.
V: Victoria Beckham. Ce n'est pas vraiment "my cup of tea" comme disent les anglais. Mais j'admire sa persévérance. Grandie dans un quartier sans aucun débouché, où normalement on reste coincé toute sa vie. Mais elle non, elle voulait devenir célèbre, tout en grandissant sur la moquette tâchetée et la cire à chaussures. Elle s'est vue sur scène, a senti son parfum et le froufrou de ses soies moulant son corps. Et ceci pendant toute sa jeunesse, elle ne lâchait point. Ce rêve d'enfance vécue excessivement est devenu la réalité. L'autre chose que j'admire chez elle c'est qu'elle a pu s'affirmer en tant que créatrice de mode. Je n'aurais pas pensé qu'elle y arrive, ce business est extrêmement dur. Je lui souhaite beaucoup de bonheur pour sa vie privée et son travail.
W: Où est Walter? Est-ce que vous connaissez ces livres ? Je les adore. Ce sont des livres avec tout pleins de dessins aux personnages minuscules. Et il faut chercher le fameux Walter, qui se cache toujours quelque part. On est donc invité à regarder bien scrupuleusement, à scruter les dessins. Cela améliore notre capacité d'observation et notre intuition. Et si non, c'est drôle à faire, au moins.  
X: Xanthippe, l'épouse de Socrate était connue pour être furieuse et méchante. Une fois elle était tellement furieuse qu'elle versait le pot-de-chambre bien rempli sur la tête de Socrate. Celui-ci disait juste: "Lorsque ma femme se fâche, elle offre même de la pluie !" Donc elle a des mauvaises cartes, la Xanthippe. Mais qui se prend la peine de vérifier pourquoi cette femme était si frustrée ? En effet, le gentil Socrate avait amené une femme de la rue et ils faisaient ménage à trois. Par la force des choses, la famille s'agrandissait et la bonne humeur de Xanthippe diminuait.
Y: Yoko Ono et John Lennon, un couple d'amoureux et un couple pour partager leurs carrières artistiques. Souvenons-nous leur rendez-vous au lit pour la paix mondiale, les deux hyppies en pyjama. Un jour, Yoko disait, en faisant un grand sourire à son mari John, fortement myope : "La cosmétique est une bénédiction pour chaque fille, mais le meilleur produit anti-âge, c'est un mari myope."
Z: Zarah Leander, la chanteuse suédoise, le rêve secret des hommes du début du siècle dernier. Avec sa voix très caractéristique et expressive, elle explique aux femmes, ce qui les rend belle : "Une femme ne sera belle qu'à travers l'amour, tout simplement par l'amour. Elle doit chercher l'amour. Et elle souhaite que l'amour ne la quittera jamais, car l'amour la rend tellement belle !"

N'oubliez pas, le conseil en image, couleurs et styles de mode - nous l'honorons bien sûr - mais c'est l'amour qui donne le reflet final... Soyez donc gentilles avec vous-mêmes au courant de cette nouvelle année, et soyez attentive à l'amour autour de vous. Et si l'amour avait glissé entre vos mains, nous vous invitons à écouter et à languir la chanson de Zarah Leander sur youtube, cliquez... envolez vous...

Zoë Bee, présidente de la FSFM, en janvier 2016
Vive l'amour
Les conseillers en image FSFM romands se rencontre...

Articles en relation

 

Commentaires

Pas encore de commentaire
Guest
mercredi 22 novembre 2017